La librairie est ouverte du mardi au samedi de 9h à 19h.

28-30 rue aux Cordiers
71400  Autun 

03 85 52 07 32

autunlibrairie@gmail.com

Le masque et la plume

les coups de coeur des critiques

Mercure de France

19,80

Mon frère, Thierry, était un héros classique. Il est mort d'une tragédie moderne. Je vais vous raconter mon frère et cette tragédie. Un professeur de médecine emmené à la mort par la main de son propre hôpital c'est une parabole de l'effondrement de notre maison commune, l'hôpital public. Toute mort signe une époque : charismatique généticien au CHU de Rouen, Thierry Frébourg meurt brutalement en 2021 des suites d'une erreur médicale. Frère unique est né de ce chagrin. Mais le néant et le mensonge ne peuvent recouvrir un homme aussi solaire et passionné. Conquérant de la recherche médicale, il a combattu l'injustice de la maladie, consacré sa vie à soigner les autres et à rendre heureux les siens. Il fallait donc poursuivre le voyage en sa compagnie, remonter aux sources de l'amour fraternel, ce pacte secret, à la mythologie de l'âge d'or forgée par une enfance voyageuse. Prendre la mer, libre avec les vivants et les morts malgré les flots déchaînés...


Inculte-Dernière Marge

13,90

Une actrice célèbre, assise sur un banc de musée, posant pour une marque de luxe. Un homme dans un abribus, en arrêt devant cette image. Et soudain, un tourbillon de questions : pourquoi cette jeune femme a-t-elle accepté de faire cette publicité ? Appât du gain ? Pari stupide ? Pour nous humilier de toute sa réussite ? Pour nous inciter à la révolte sociale ? L'homme décide alors d'écrire à la star pour lui faire part de ses interrogations. Mais bientôt une nouvelle publicité montrant la même actrice dans une situation semblable oblige cet homme à se remettre en question. S'est-il trompé du tout au tout sur
les motivations de l'actrice ? Doit-il rendre publique sa lettre ? Que risque-t-il si un éditeur la publie ?
C'est moins l'industrie du luxe et sa gestion des stars qui sont ici abordées et critiquées que notre rapport à ces images glacées - glaçantes ? - qui semblent vouloir nous renvoyer à notre prétendue insignifiance - dans laquelle, peut-être, se cachent les forces obscures de la révolte. Un roman irrévérencieux et percutant, une traversée des apparences.


23,00

Trente ans après le meurtre de sa petite sœur, Cristina Rivera Garza retourne au Mexique pour tenter de faire rouvrir l’enquête et retrouver l’assassin qui n’a jamais été condamné. Avec une douleur ancienne et une rage froide, elle rassemble des archives – articles, témoignages, brouillons de lettres, journaux intimes, plans d’architecte – pour comprendre l’engrenage qui a mené au crime mais aussi et surtout pour redonner voix à Liliana au-delà de son statut de victime.Écrit dans une prose lumineuse et acérée, L’Invincible Été de Liliana est un livre d’amour, de révolte et de deuil. C’est aussi une excavation dans la vie d’une jeune femme qui n’avait pas le langage pour identifier, dénoncer et lutter contre la violence sexiste qui caractérise tant de relations patriarcales. Grâce à Cristina Rivera Garza, sa sœur, la voix de Liliana traverse le temps et rend ainsi justice aux nombreuses femmes qui, chaque année, sont victimes de violences conjugales.


Eden Levin

Les Éditions Noir sur Blanc

22,00

Alex, Elena et Valencia, trois étudiants en première année de licence d’arts du spectacle, dénomination faussement inclusive signifiant en réalité juste « théâtre », montent un collectif. Mais, dépités par l’accueil lamentable de leur première création, ils décident de changer de programme, et de faire la révolution.À Gaillon, dans l’Eure, ils croisent la route des Ravitailleurs, un autre collectif de théâtre révolutionnaire… plus virulent.Or, la France est trop petite pour deux collectifs de théâtre révolutionnaires.  Un premier roman corrosif, tendre. Et révoltant.


Hommage à Jean-Marc Roberts

Albin Michel

20,90

Jean-Marc Roberts (1954-2013) fut l'une des figures les plus flamboyantes de l'édition. Écrivain précoce, il publie son premier roman à 17 ans et découvre très vite ce que sera sa vie : se mettre au service des auteurs et des livres. Il ne cessera jamais d'être à la fois romancier et éditeur.

Successivement éditeur aux éditions Julliard, au Seuil, au Mercure de France et aux éditions Fayard, il prend la direction des éditions Stock à partir de 1998. Sous une couverture bleu nuit devenue iconique, il impose dès lors sa marque.

Son style : lire vite, décider seul, prendre des risques, miser sur une oeuvre, parier sur le long terme, protéger, voire mécéner les écrivains et toujours les comprendre et les aimer.

Considéré comme l'un des piliers de l'autofiction en France, son catalogue révèle néanmoins son éclectisme. Immense découvreur de talents, il insufflera à la littérature audace et élégance, ne se souciant jamais de la bien-pensance. 



Ce livre dresse un portrait en kaléidoscope de l'éditeur par 27 de ses auteurs, et permet de découvrir l'esprit intrépide et le charme fou de celui qui fit les grandes heures de l'édition à la française.