La librairie est ouverte du mardi au samedi de 9h à 19h.

28-30 rue aux Cordiers
71400  Autun 

03 85 52 07 32

LIRE SOUS LES TILLEULS 2021 C'est le 26 juin de 10h à 18h, et c'est gratuit !

Aurélien Bellanger : une des grandes voix du roman contemporain français

Si vous vous réveillez en écoutant France Culture, vous entendez souvent la voix d'Aurélien Bellanger qui y tient chronique, commentant l'actualité d'un point de vue littéraire. Par ailleurs, ce philosophe de formation aime le vélo et écrit des romans où il explore notre société (d'un point de vue quasi géographique souvent !)
Une des grandes voix du roman français contemporain !

  • 1
  • 2
19,00

L'homme qui voulait faire de la télévision un art.A.B.


Aurélien Bellanger

Folio

9,20

L'Europe est un continent disparu, le rêve d'un autre temps, le rêve d'un autre monde. Anomalie géographique perdue dans la grande mer gelée des Alpes, la principauté fantastique du Karst semble scellée pour toujours, et avec elle la mémoire des anciens empires. Mais depuis New York, où s'est réfugiée une diaspora karste, plusieurs personnages ambigus tentent d'en restaurer la splendeur. Une banquière
ambitieuse, un écrivain maudit et un philosophe enquêtent sur un mathématicien à l'enseignement révolutionnaire et sur un calculateur énigmatique qui aurait traversé le siècle, des camps de la mort à la Russie soviétique en passant par un mystérieux programme spatial yougoslave. Le Karst défie l'histoire pendant qu'un jeune homme, Flavio, s'éveille lentement aux mythes de la construction européenne. Et si l'Atlantide tant recherchée était dans cette construction inachevée : la forme toujours recommencée du continent de la douceur ?


9,20

Rien ne semble destiner Pascal Ertanger, adolescent solitaire né à Vélizy, à devenir l’un des hommes les plus riches du monde. Mais éditeur de jeux en BASIC, pornographe amateur, pirate récidiviste et investisseur inspiré, il saura toujours anticiper les évolutions du marché. La théorie de l’information est son histoire : une épopée économique française. De l'invention du Minitel à l'arrivée des terminaux mobiles, de l'apparition d'Internet au Web 2.0, du triomphe de France Télécom au démantèlement de son monopole, les télécommunications ont fait basculer les hommes dans une ère nouvelle. Pascal Ertanger s’en voudra l’unique prophète.
Jusqu’où peut aller le pouvoir d’un milliardaire ? Mêlant la technique à l’aventure, la science à la poésie, Aurélien Bellanger nous offre un roman époustouflant sur notre époque et les âges à venir.
Mêlant la technique à l’aventure, la science à la poésie, Aurélien Bellanger nous offre un roman époustouflant sur notre époque et les âges à venir.


8,60

«Nous contemplons là, tranquillement assis au coin du feu, le complot le plus ambitieux et le mieux conçu qu’on ait jamais vu.» La construction d’une ligne de TGV place un village de l’ouest de la France à la jonction d’intérêts diamétralement opposés. Autour d’un châtelain et de sa fille, d’un capitaine d’industrie, d’un préfet à la retraite, d’activistes solitaires et d’un archéologue, nombre
d’enjeux se cristallisent.
«Un grand roman brut de décoffrage, une fiction hors normes, passionnante et curieusement d'un humour constant.» La Provence


8,60

«Nommé conseiller technique aux grands projets d’aménagement, j’étais relativement bas dans la hiérarchie du cabinet, mais il était entendu que c’était un leurre, car le Prince me réservait une place privilégiée. Le président voulait à ses côtés un philosophe, pas un technicien. Il voulait que je l’aide à dessiner quelque chose qui porterait son empreinte et qui marquerait sa place dans l’histoire de France.» Au soir du 6 mai 2007, le jeune urbaniste Alexandre Belgrand est au Fouquet’s, dans le tout premier cercle du pouvoir. Suivront deux années de travail acharné, d’intuitions soudaines et d’amitiés nocturnes au sein du triangle d’or parisien. Alexandre aura alors l’orgueil de se croire indestructible. Sa disgrâce, imprévue et cruelle, le conduira jusqu’à l’Est maudit de la grande métropole.
«Nommé conseiller technique aux grands projets d’aménagement, j’étais relativement bas dans la hiérarchie du cabinet, mais il était entendu que c’était un leurre, car le Prince me réservait une place privilégiée...»

  • 1
  • 2